Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe Raiffeisen a instauré un nouveau système de dons aux partis politiques, "dans un souci de transparence". Ils sont répartis selon le nombre d'élus. Au total, les dons de la banque coopérative aux formations politiques s'élèvent à 246'000 francs par an.

Selon le nouveau système en vigueur depuis le début de la nouvelle législature fin 2011, les partis touchent 2674 francs par conseiller aux Etats, nettement plus que pour les conseillers nationaux (615 francs). "Nous traitons tous les partis de la même façon, sans faire de différences par rapport à leurs opinions", a expliqué le numéro trois bancaire suisse, confirmant une information de "Le Matin Dimanche" et de la "SonntagsZeitung".

Les partis qui ont un grand nombre d'élus à la Chambre des cantons, comme le PDC et le PLR, sont avantagés par ce système. Le plus important parti de Suisse, l'UDC, qui est proportionnellement peu représenté au Conseil des Etats, fait figure de perdant.

La banque n'est pas la seule entreprise suisse à avoir un tel système de dons: la compagnie d'assurance La Mobilière donne à chacun des partis présent au Conseil fédéral 10'000 francs par an.

ATS