Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'agence d'évaluation financière Fitch Ratings a abaissé vendredi les notes de l'Espagne et de l'Italie, alors que la crise en zone euro s'intensifie. Elle a en outre laissé inchangée la note du Portugal, qui reste toutefois sous surveillance négative.

Fitch a abaissé de deux crans la note de l'Espagne, qui s'établit désormais à "AA-", contre "AA+" auparavant, ce qui la place dans la 4e note la plus élevée. Plus inquiétant, elle est assortie d'une perspective "négative", qui implique que l'agence pourrait l'abaisser de nouveau à moyen terme, une mauvaise nouvelle alors qu'une autre agence, Moody's, devrait se prononcer ci fin octobre sur un nouvel abaissement de la note, de Aa2 à Aa3.

"Avec des besoins de financement importants" de l'Etat espagnol, pour couvrir ses dépenses budgétaires et sa dette nette externe qui est "l'une des plus élevées au monde" (91% du PIB), rappelle Fitch, "la volatilité plus forte a un effet négatif sur les conditions de financement sur le marché de l'Espagne.

Des risques

Mais il y a aussi des facteurs internes au pays: "les risques pour la consolidation budgétaire du fait des performances de certaines régions" et "la révision à la baisse des perspectives de croissance de l'Espagne à moyen terme".

L'agence d'évaluation financière a également abaissé d'un cran la note de l'Italie, à "A+", contre "AA-" et n'exclut pas de la revoir encore à la baisse si le pays devait manquer ses objectifs de réduction du déficit.

Fitch était la dernière des trois grandes agences de notation internationale à ne pas avoir récemment abaissé la note de l'Italie.

Italie vulnérable

Elle explique que "le haut niveau de la dette publique et les besoins de financement budgétaire, cumulé avec le faible niveau de la croissance potentielle (du pays), ont rendu l'Italie particulièrement vulnérable à un choc externe", tel que celui généré par la crise de la zone euro.

Concernant le Portugal, Fitch a confirmé sa note souveraine à "BBB-", et son maintien sous surveillance négative, au moins jusqu'à la fin de l'année.

ATS