Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski nordique - Laurien van der Graaff a réalisé un véritable exploit lors du sprint de Coupe du monde de Düsseldorf.
La Davosienne de 24 ans a pris la troisième place de l'épreuve allemande, derrière Kikkan Randall (EU) et Natalia Matveeva (Rus). Les fondeuses helvétiques attendaient ce podium depuis 24 ans !
Ce n'est que la deuxième fois de l'histoire qu'une Suissesse monte sur la "boîte" à ce niveau. Il faut remonter au 10 km en style classique de Calgary (Can) en 1987 pour retrouver une Helvète sur un podium. Evi Kratzer l'avait alors emporté.
Laurien van der Graaff a largement réussi le meilleur résultat de sa carrière. Jusqu'ici, elle n'avait jamais fait mieux que 21e d'une épreuve individuelle (en janvier dernier à Liberec/Tch et en février à Rybinsk/Rus).
Mieux, avant son podium dans la capitale du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, son meilleur résultat sur la plan international était une 12e place lors d'une course de sprint par équipes. "Je n'aurais pas cru un tel résultat possible", a jubilé la fondeuse du TG Hütten, qui n'a pris que 13 départs en de Coupe du monde depuis ses débuts à Lahti (Fin) en 2008.
La Grisonne a arraché la troisième place dans la dernière ligne droite au détriment de la Canadienne Chandra Crawford, championne olympique à Turin. "Je sentais qu'elle commençait à faiblir, a-t-elle relevé. Cela m'a donné des forces supplémentaires !" La Finlandaise Riikka Sarasoja-Lilja, qui avait remporté les qualifications, et la Suédoise Hanna Brodin ont pour leur part chuté au cours de cette finale.
Avec sa pointe de vitesse, Laurien van der Graaff pourrait encore se distinguer cette saison lors d'autres sprints en ville, comme à Milan (14 janvier) ou Moscou (2 février). Elle cherchera déjà à confirmer la semaine prochaine, en sprint devant son public à Davos.
Chez les messieurs, les Suisses ont aussi surpris en réussissant un joli tir groupé. Malgré l'absence de Dario Cologna, qui se prépare pour les épreuves de Davos, trois fondeurs helvétiques ont intégré le top 15: Eligius Tambornini (8e), Jöri Kindschi (9e) et Martin Jäger (11e).
Malgré leur supériorité numérique, les trois Suisses n'ont toutefois pas pu saisir leur chance dans la deuxième demi-finale. Jäger est tombé et a cassé un bâton, tandis que Tamborini et Kindschi n'ont pas pu suivre les meilleurs.
La victoire est revenue au Norvégien Ola Vigen Hattestad. Le champion du monde 2009 a remporté son 11e succès en Coupe du monde, en devançant le Russe Alexei Petukhov et son compatriote Paal Golberg.

ATS