Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Des manifestations modestes et des actions symboliques ont eu lieu en France ce mardi contre la réforme des retraites. Elles sont intervenues deux semaines après la promulgation de la nouvelle loi voulue par Nicolas Sarkozy, qui avait été fortement contestée dans la rue pendant deux mois.
Quelque 52'000 personnes ont défilé à l'occasion de 153 rassemblements à travers le pays, selon le bilan définitif du ministère de l'Intérieur. Les autorités parlent d'une "très faible mobilisation".
A Paris, plus de 9000 manifestants selon un syndicat, 3200 selon la police, se sont rassemblés, après un court défilé, devant la Bourse. De faux billets de 500 euros à l'effigie de l'ancien ministre du Travail Eric Woerth jonchaient le sol.
A Lyon, Bordeaux et Toulouse, les défilés ont été également peu suivis (quelques milliers de personnes). Des rassemblements ont eu lieu devant les sièges du patronat, les préfectures ou les permanences du parti présidentiel UMP. Quelques centaines de personnes ont participé à "un pique-nique citoyen" à Marseille et à Lille.
Peu de perturbations
Cette journée interprofessionnelle, lancées par cinq syndicats, visait à dénoncer la réforme du président Nicolas Sarkozy, très impopulaire. La principale mesure est le recul de 60 à 62 ans de l'âge minimal de départ et de 65 à 67 ans pour une retraite à taux plein.
Après l'adoption définitive de la loi par le Parlement fin octobre et sa promulgation le 10 novembre par le chef de l'Etat, les leaders syndicaux ont laissé le choix de la mobilisation à la libre appréciation de leur base.
Mais aucune perturbation importante n'a été constatée dans le trafic ferroviaire national, le métro parisien ou dans les aéroports, de même que dans les réseaux de transport de 19 villes où des préavis avaient été déposés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS