Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jean-Louis Borloo a lancé dimanche avec les leaders du centre-droit l'Union des démocrates et indépendants (UDI), une nouvelle formation politique. L'homme politique français veut en faire "le premier parti de France".

M. Borloo a appelé les militants du centre à oublier leurs querelles passées pour constituer une formation héritière de l'ex-UDF, - l'Union pour la démocratie française, aujourd'hui membre du Mouvement démocrate (MoDem). Le député de la circonscription du Nord nourrit les plus grandes ambitions pour l'UDI qu'il préside.

"Premier parti"

Bientôt, "on sera prêt à gouverner", a assuré l'ancien ministre de l'Ecologie au journal "Le Figaro". "Nous sommes une force qui a vocation à devenir le premier parti de France".

L'UDI regroupe sept formations politiques et revendique environ 50'000 adhérents. Elle se compose de 30 députés et 28 sénateurs centristes, ainsi que de diverses personnalités.

Seul le MoDem de François Bayrou reste pour le moment à l'écart de ce regroupement. L'ex-député a récemment tendu la main à Jean-Louis Borloo, mais le leader centriste a posé comme condition l'acceptation d'une "ligne claire" d'alliance avec la droite, ce que l'ancien candidat à la présidentielle refuse.

Tassement au centre

Selon un sondage Ifop pour "Ouest-France Dimanche", le centre connaît actuellement un tassement. Environ 13% des personnes interrogées se réclament de lui, contre 15% deux ans plus tôt. En outre, 28% des Français se déclarent "ni à gauche ni à droite" contre 33% en septembre 2010.

Malgré tout, Jean-Louis Borloo, son ex-rival Hervé Morin, président du Nouveau centre, et les autres ténors centristes veulent y croire.

Le défi de l'UDI est "de ne plus être le strapontin de la majorité future avec l'UMP", mais d'être un "pôle" ayant pour objectif de devenir un "partenaire obligé et demain l'acteur majoritaire", a martelé Hervé Morin en ouvrant l'assemblée constituante à la Mutualité de Paris.

"Redevenir la première force politique française comme l'était l'UDF au début des années 1990: voilà notre objectif", a-t-il insisté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS