Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Britannique s'est suicidé dans la nuit de dimanche à lundi en effectuant le "saut de l'ange" depuis la Tour Eiffel qu'il avait escaladée. Le désespéré, qui portait un sac à dos, avait été repéré par des caméras en train d'escalader la tour Eiffel, qui culmine à 324 mètres.

L'homme a longtemps parlé avec un médecin des pompiers alors qu'il se trouvait entre le 2e (à 115 mètres du sol) et le 3e étage (310 mètres), a indiqué un porte-parole des pompiers.

Ce type de suicide "survient assez fréquemment mais il est rare que quelqu'un réussisse à escalader aussi haut", a précisé une source proche de l'enquête.

"Toujours trop"

La direction de la Tour Eiffel n'a pas souhaité communiquer sur le nombre des suicides. "C'est toujours trop", a-t-elle dit en se refusant également à toute précision sur les dispositifs de sécurité (caméras, grillages ...) mis en en place pour tenter de prévenir les suicides.

Lundi matin, les pompiers sont de nouveau intervenus à la Tour Eiffel pour une tentative de suicide. Ils sont parvenus à stopper une jeune femme d'une trentaine d'années qui tentait également de sauter après avoir escaladé la tour.

ATS