Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un homme a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'Océane, une fillette de huit ans retrouvée morte dimanche près de sa maison de Bellegarde, dans le département du Gard, a indiqué mercredi le procureur de Nîmes. L'homme a réclamé un prélèvement ADN.

Le suspect s'est spontanément présenté mardi soir à la gendarmerie pour réclamer ce prélèvement car il ne souvient plus de ce qu'il a fait durant la nuit de samedi à dimanche, a précisé Robert Gelli, le procureur de Nîmes. Il était ivre dans la nuit du drame lorsque la fillette a été tuée.

"Il n'est pas venu s'accuser du meurtre, il est venu dire qu'il ne savait pas ce qu'il avait fait et a demandé à subir un prélèvement ADN pour s'assurer qu'il n'a pas commis ce crime", a affirmé à l'agence Reuters le procureur.

Son ADN doit maintenant être comparé à celui relevé sur le lieu où le corps d'Océane a été retrouvé.

Premier suspect

Le premier suspect de ce meurtre, un retraité de 73 ans, a, lui, été mis hors de cause par les expertises génétiques réalisées sur le corps de la victime, a-t-on aussi appris de source judiciaire.

Il était un voisin de la famille d'Océane et a déjà été condamné à six ans d'emprisonnement pour des faits d'agression sexuelle sur mineur. Il avait nié le meurtre de la fillette, expliquant qu'il avait passé la soirée de samedi chez lui à regarder la télévision.

Sortie seule samedi soir, selon ses parents, pour chercher un jeu vidéo chez un voisin distant de 300 mètres, Océane avait disparu et son corps avait été retrouvée dimanche dans un champ.

Marche funèbre

L'autopsie a montré que la fillette avait subi des attouchements sexuels, avait été asphyxiée et poignardée à quatre reprises, dont une dans le coeur.

Selon le procureur, le corps de la fillette a été déposé dimanche matin à l'endroit de la découverte car il ne portait ni traces de boue ni salissures, alors qu'il avait beaucoup dans la région.

Une marche en l'honneur de la petite fille devait être organisée mercredi dans le centre de Bellegarde, une commune de 6000 habitants. Océane y sera inhumée jeudi.

ATS