Les Transports publics fribourgeois (TPF) ont été victimes d'une attaque informatique dans la nuit de mardi à mercredi. La situation est revenue à la normale dès 08h00. Seuls deux bus régionaux n'ont pas pu démarrer leur service avant 06h00.

L'attaque est survenue entre 22h00 mardi et 04h00 mercredi, a indiqué mercredi à Keystone-ATS Stéphane Berney, revenant sur une information répercutée par le site de La Liberté. Les écrans suspendus dans les gares n'ont pas fonctionné initialement, obligeant la compagnie à déployer du personnel pour orienter les usagers.

Les problèmes intervenus avant 06h00, avec les deux bus empêchés de partir, sont liés au fait que la répartition des véhicules entre chauffeurs a été touchée par l'attaque et qu'il n'a pas été possible de récupérer les données pour ces cas-là. Ensuite, des "backup" étaient disponibles pour lancer les opérations.

Saint-Paul auparavant

Dès 07h00, la situation était largement rétablie, avec un retour à la normale entier à 08h00, a précisé Stéphane Berney. La signalisation, en revanche, ne peut quant à elle pas être touchée par ce type d'attaque, dans la mesure où elle fonctionne avec des systèmes informatiques fermées, a-t-il ajouté.

Dans le canton il y a trois semaines, le groupe Saint-Paul, qui édite notamment le quotidien La Liberté, avait été victime d'une attaque informatique ciblée durant le week-end de la Pentecôte. Aucune donnée personnelle des clients et des abonnés n'avait alors été volée, mais la fabrication du journal avait été affectée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.