Navigation

Fribourg battu à la loyale

Ce contenu a été publié le 03 avril 2014 - 22:28
(Keystone-ATS)

Genève - Fribourg Gottéron a perdu 5-2 dans le 4e acte de sa demi-finale de play-off contre Kloten. Les Dragons sont menés 3-1 par des Zurichois qui pourront se qualifier pour la finale samedi.
On s'attendait à voir une formation fribourgeoise investie de la même envie que mardi soir lorsqu'elle avait giflé Kloten 7-1. Il n'en a rien été. Mardi, les Dragons avaient fait la différence sur le plan physique en dérangeant les Zurichois. Pas de bis repetita à la Kolping Arena. Les Aviateurs ont bénéficié d'une double supériorité numérique pendant 79 secondes et ils n'ont mis que 18 secondes pour ouvrir le score par la crosse de Mueller, parfaitement servi par Santala. Les Fribourgeois ont alors réagi de la meilleure des manières à ce coup sur la tête en égalisant à 4 contre 5. Liniger a perdu le puck à la ligne bleue et Bykov s'est chargé de la punition avec l'aide du poteau. Le tir du numéro 89 a frappé le poteau puis le dos de Gerber avant de franchir la ligne.
Les Flyers ont pris les devants en fin de première période et en début de seconde. DuPont a tout d'abord glissé la rondelle entre les jambes de Conz (19e), puis Steinmann a profité d'un excellent travail de Blum pour déjouer Conz en haut du filet (23e). Les Dragons ont sombré à la 28e, lorsque Santala a pu inscrire le 4-1 en infériorité numérique avec l'aide malencontreuse de la canne de Kwiatkowski. En se couchant, le Canadien a changé la trajectoire du palet et déjoué son portier.
Les Zurichois ont géré leur avance dans le troisième tiers en prenant soin d'augmenter leur avance d'une unité par Liniger (41e). Hagman a réduit la marque en power-play, mais cela n'a pas enlevé le goût d'amertume dans la bouche des Dragons. Kloten a été meilleur du début à la fin de la rencontre. Même sur le plan physique, les joueurs de Felix Hollenstein ont su répondre aux muscles fribourgeois. La fin de la partie s'est terminée par une bagarre entre Fritsche et Vandermeer. Un pugilat qui traduit la frustration des Romands.
Samedi sur leur glace, les Fribourgeois n'auront pas droit à l'erreur. Ils devront retrouver le feu qu'ils avaient dans leur jeu mardi lors de leur succès 7-1. Sinon ils pourront préparer leurs vacances.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.