Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pas de victoire romande en LNA. Fribourg a été dominé 4-3 tab par Lugano à la BCF Arena, alors que Lausanne a subi la loi de Davos 7-5 dans un match bizarre.

On appelle cela être pris à froid. 23e seconde du match et Pettersson donne d'emblée l'avantage à Lugano face à Fribourg. Le départ que chaque coach abhorre. Mais Fribourg a de la ressource et Tristan Vauclair, qui dispute vraisemblablement sa dernière saison avec les Dragons, réussit à égaliser en infériorité numérique à la 4e. Mieux dans leurs patins, les Luganais ont inscrit deux buts par Ulmer et Kparghai. Mené de deux longueurs à l'entame du dernier tiers, Gottéron s'est libéré. Pas d'autre choix. Mottet a redonné rapidement espoir et Réway a obtenu l'égalisation à la 56e. Malgré cinq minutes de prolongation très intenses, les deux équipes n'ont pu se départager et il a fallu recourir aux tirs au but et dan cet exercice, ce sont les Luganis qui se sont montrés les plus habiles en convertissant deux tentatives contre zéro aux Fribourgeois. Les Dragons ont du même coup perdu pour la troisième fois de suite. Heureusement pour eux, ils ont tout de même grapillé deux points sur neuf. Mais les Fribourgeois sont désormais à onze points du leader.

Normalement, une supériorité numérique doit procurer un avantage à l'équipe avec un homme de plus. Normalement. Pas à Lausanne, visiblement. Alors qu'ils bénéficiaient d'un power-play en fin de premier tiers et que le score était de 1-1 à Davos, les Lausannois ont encaissé le 2-1 en laissant filer Axelsson et Lindgren. Quelques secondes avant, Genazzi avait noirci le poteau de Genoni d'un puissant slap à la ligne bleue, mais la chance n'était clairement pas vaudoise à Davos. Seulement les Lions ont offert un autre but à Lindgren alors qu'ils étaient à 5 contre 4! Trop lent, Genazzi s'est une fois encore fait posséder par le topscorer grison. Des Grisons qui ont parfois présenté des séquences de jeux vidéo avec de subtiles déviations et des triangulations parfaites, comme sur le 4-1 signé Marc Wieser (27e). Sans faire de bruit, le LHC est revenu à un but. Cela n'a pourtant pas suffi et Davos a pu définitivement clore les débats avec deux nouveaux buts malgré un nouveau sursaut vaudois.

Bienne n'a pas pu faire de miracle à la PostFinance Arena. Les Seelandais ont été battus 4-3 par Berne. Les Biennois menaient pourtant 2-1 après quarante minutes, mais Eric Blum s'est distingué en réalisant trois assists pour trois buts des Ours. Le but du nouvel étranger David Moss à la 55e ne fera qu'accentuer les regrets des hommes de Kevin Schläpfer qui ont une peine folle à sortir du marasme. A noter le raté monumental de Martin Plüss à un mètre d'une cage vide à une minute de la fin. Le capitaine bernois a réussi l'exploit de manquer la cible alors qu'il suffisait de pousser la rondelle sur la glace.

Dans les deux dernières parties de la soirée, la logique a été respectée. Kloten a dominé les Langnau Tigers 4-2 et Zurich a montré à Zoug qui était le patron dans le match au sommet. Les Lions se sont imposés 5-1. Les Zurichois savaient qu'ils avaient une pépite en la personne d'Auston Matthews, il semblerait qu'il possède un serial buteur en la personne de Pius Suter. Très prolifique dans les rangs juniors en OHL avec Guelph Storm, le jeune talent zurichois de 19 ans compte déjà dix buts cette saison.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS