Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Leader, Fribourg a eu chaud mais s'est imposé 2-1 contre Langnau. Le LHC a sombré à Malley 6-1 contre Davos, alors que Genève-Servette s'est incliné 3-2 tab à Berne.

La 12e journée de championnat avait tout pour être spéciale. Copie inversée de celle de samedi, elle marquait le début du deuxième tour et l'occasion pour les meilleures formations du pays de pouvoir éventuellement effacer une dernière sortie ratée. Hormis Lugano, toutes les équipes défaites samedi ont relevé la tête.

Dans la série des matches de rachat, Fribourg ne pouvait pas se permettre de perdre deux fois contre les Langnau Tigers. Défait à l'Ilfis 5-2, le leader a remis un peu d'ordre et de logique en dominant les Emmentalois 2-1. Mais le succès des Fribourgeois fut long à se dessiner. Il a fallu un solo de Salminen pour débloquer la situation à la 34e, puis c'est en toute fin de partie que les deux équipes ont trouvé la faille. Plüss a sans doute permis aux siens de remporter les trois points, puisqu'Albrecht, déjà auteur de deux réussites samedi, a réduit l'écart à la 60e. Freiné durant le week-end, Gottéron est donc de retour aux affaires. Mais les joueurs de Gerd Zenhäusern devront sans doute être plus précis à l'avenir face à de plus grosses cylindrées que Langnau.

Vainqueur surprise à Davos samedi, Lausanne est redescendu sur terre. Et violemment, puisque les Vaudois ont été fessés 6-1 par des Grisons revanchards. Lles hommes d'Arno del Curto ont imité les Lausannois en élevant les débats au cours d'une deuxième période remportée 4-0. Comme sortis de leur léthargie, les Davosiens ont joué avec l'orgueil du champion. Schémas limpides, tirs impeccables, power-play ultra efficace, jeu de transition retrouvé, les jaune et bleu n'ont plus offert un pouce de glace à des Vaudois subitement éteints. Les Grisons ont profité à merveille des erreurs lausannoises pour inscrire deux buts en supériorité numérique par Du Bois et Jörg. Heinz Ehlers a choisi de protéger son gardien Huet en le sortant après quarante minutes. Le LHC a coulé corps et âme en encaissant encore deux réussites en l'espace de 26 secondes à la 45e.

Genève-Servette avait livré cinquante premières minutes excellentes samedi avant de voir Berne effectuer un retour aussi tonitruant qu'inutile. Cette fois les Grenat ont dû revenir au score, puisque les Ours menaient 2-1 après 25 minutes. Mais une habile déviation de Rubin sur un lancer de Fransson a offert une prolongation aux Aigles. Une prolongation disputée dans un climat assez délétère avec deux équipes à fleur de peau. Loeffel, déjà puni par une pénalité de dix minutes lors de la période initiale, a écopé d'une nouvelle méconduite de dix minutes avec Cory Conacher. Vert de rage, Guy Boucher s'est excité sur son banc d'une manière particulièrement théâtrale. Dans une séance de tirs au but longue comme un jour sans pain, c'est finalement Berne qui l'a emporté 3-2 grâce à Hischier.

Bienne souhaitait certainement gagner pour que l'on arrête de parler de Kevin Schläpfer et du poste de sélectionneur. Raté. Les Seelandais, malgré un Pär Albrandt quelque peu retrouvé (2 buts), se sont inclinés 3-2 devant Zoug. Suri en infériorité numérique et Bürgler avec un homme de plus sur la glace ont fait la différence lors du tiers médian. Egalement bousculé ces temps, Ambri-Piotta s'est bien repris en battant Kloten 5-2. Mis sous pression, l'entraîneur Serge Pelletier peut encore compter sur un groupe qui a l'air de ne pas patiner contre lui.

Seul Lugano n'est pas parvenu à se racheter. Les Tessinois ont été battus 5-3 par les Zurich Lions. Auston Matthews a signé deux buts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS