Toute l'actu en bref

Policiers aux ronds-points, hélicoptère dans le ciel, membres des forces spéciales fouillant le lycée: la tension était encore palpable dans les rues de Grasse jeudi après-midi.

KEYSTONE/AP/CLAUDE PARIS

(sda-ats)

L'enquête ouverte après la fusillade dans un lycée de Grasse, jeudi à la mi-journée, ne s'oriente "pas du tout" sur la voie du terrorisme, a déclaré à l'AFP le président de la région PACA, Christian Estrosi. L'attaque a fait huit blessés légers.

"Le bilan provisoire fait état de quatre blessés par plombs (urgences relatives) tous hospitalisés et de quatre autres victimes évacuées (choquées ou blessés par bousculade)", précise la préfecture des Alpes-Maritimes dans un communiqué.

Le proviseur de l'établissement compte parmi les blessés, a précisé M. Estrosi, qui s'est rendu sur place.

Un suspect, élève de l'établissement, a été interpellé après les faits, selon des sources proches de l'enquête. Selon M. Estrosi, ce jeune homme pourrait souffrir de "problèmes psychologiques".

"Selon les premières investigations, il avait consulté des vidéos de tueries de masse à l'américaine", a dit un porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Le gouvernement français avait envoyé un message d'alerte après l'annonce des coups de feu dans le lycée.

Mouvement de panique

"Il était armé d'un fusil, d'un pistolet, d'un revolver et de deux grenades", a indiqué une source policière. On ignore cependant si toutes ces armes étaient opérationnelles. Le suspect paraît avoir agi seul, selon cette source, alors que les enquêteurs avaient initialement émis l'hypothèse d'une seconde personne en fuite.

Selon une source policière, la fusillade a déclenché un mouvement de panique dans le lycée et des élèves se sont réfugiés dans un supermarché voisin.

"Tous les établissements scolaires" de la ville ont été confinés, a annoncé sur Twitter le recteur de Nice Emmanuel Ethis. Dans un autre tweet, le recteur demande "aux parents de ne pas s'y rendre", assurant que "les élèves (sont) en sécurité".

ATS

 Toute l'actu en bref