Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Toutes les victimes du tireur de Fresno sont des Blancs.

KEYSTONE/AP The Fresno Bee/JOHN WALKER

(sda-ats)

Un homme de 39 ans, qui se faisait appeler "Black Jesus", a ouvert le feu mardi à Fresno, en Californie, tuant trois personnes et en blessant une quatrième avant de se rendre à la police, ont indiqué les autorités. Il a crié "Allah Akbar" pendant son interpellation.

Un lieutenant de police de Fresno a toutefois estimé qu'il était encore trop tôt pour dire si l'attaque était de nature terroriste. Le policier a précisé que cet homme noir avait dit au moment de son arrestation qu'il détestait les Blancs et le gouvernement.

L'attaque est toutefois décrite comme "un acte de violence arbitraire". "Il s'agit d'attaques non provoquées, par un individu déterminé à commettre des homicides aujourd'hui, et qui l'a fait", a déclaré l'agent.

Suspect recherché

L'homme était déjà recherché par les autorités avant ce drame, soupçonné d'avoir tué la semaine dernière un agent de sécurité devant un motel de cette ville située à l'ouest des Etats-Unis.

Les victimes sont des hommes blancs, tout comme l'agent de sécurité. Deux autres personnes, dont un garde de sécurité, ont été la cible de ses tirs mardi, mais ont échappé aux balles.

Le suspect est passé à l'action à 10h45 locales. La fusillade a duré une dizaine de minutes, a précisé le chef de la police de Fresno. Il a tiré à seize reprises dans quatre lieux différents en se déplaçant dans le centre-ville. Il semble avoir ouvert le feu au hasard.

Bandes criminelles

"Au moment où l'individu a vu un policier, il s'est littéralement jeté au sol et a été interpellé. Alors qu'il était emmené en détention, il a crié 'Allah Akbar' ('Dieu est le plus grand')", a ajouté le chef de la police.

Le suspect a un passé criminel qui inclut des infractions à la réglementation sur les armes, sur les drogues ainsi que des menaces qualifiées de terroristes.

Selon le policier, le suspect est un sans-abri et a été lié à des bandes criminelles. Il encourt quatre chefs d'accusation pour meurtre et deux pour tentative de meurtre, selon les autorités.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS