Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cyclisme - Comme un symbole, la victoire de la 14e étape du Giro, au pied du Cervin, proche de la frontière suisse, avait quelque chose de vaudois. Changement de leader au général.
Grande première lors de la 14e étape du Tour d'Italie avec la victoire du Costaricien Andrey Amador, premier coureur de son pays à s'imposer dans un grand tour. Le grimpeur de la Movistar a triomphé au terme d'une longue échappée à Cervinia, après plus de 200 km de course.
Cette étape, la première de haute montagne conclue à l'altitude de 2001 mètres aux portes de la Suisse et au pied du Cervin, a été le théâtre d'un coup d'éclat du Canadien Ryder Hesjedal (Garmin), qui a repris le maillot rose de leader à l'Espagnol Joaquin Rodriguez (Katusha) en terminant quatrième.
Au pied du versant italien de l'une des montagnes les plus célèbres au monde, Amador a devancé au sprint ses deux derniers compagnons d'échappée, le Tchèque Jan Barta et l'Italien Alessandro De Marchi.
A quelques encablures de la frontière suisse, le succès du Costaricien, dont le prénom s'explique par la nationalité russe de sa mère, avait tout du symbole. Le grimpeur de 25 ans, qui n'avait jamais levé les bras en quatre saisons chez les professionnels, est en effet un pur produit du centre mondial de l'UCI à Aigle, où il s'est entraîné pendant plusieurs années.
Parti à l'attaque dans les quatre derniers kilomètres, Hesjedal a terminé avec 20 secondes de retard sur Amador. Il accusait un passif de 17 secondes sur Rodriguez, lequel se retrouve désormais deuxième à 9 secondes.
Dimanche, la 15e étape entre Busto Arsizio et Lecco (169 km) se conclut par une autre arrivée au sommet, dans le site inédit de Pian dei Resinelli. Trois ascensions sont prévues avant la montée finale (7,8 km à 7,8%) au-dessus du lac de Côme. Il s'agira d'un très gros morceau pour le peloton avant une journée de repos lundi et la terrible dernière semaine très montagneuse de ce Giro.

ATS