Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le géant zougois des matières premières Glencore affiche une croissance de 103% sur un an de ses produits agricoles (céréales, sucre, huile) au premier trimestre 2012. Tous secteurs confondus, la demande s'est renforcée aux Etats-Unis, mais demeure faible en Europe.

L'évolution est différenciée selon les secteurs, selon le rapport de production trimestriel du groupe publié mercredi. Coté à Londres et Hong Kong depuis mai 2011, celui-ci ne livre ses résultats financiers que sur une base semestrielle et annuelle.

Métaux et minéraux

Dans le segment métaux et minéraux, l'extraction de zinc, de nickel et cobalt ont reculé par rapport à la même période l'an dernier. La division énergie a vu les volumes de charbon augmenter de 8% et ceux de pétrole se maintenir au même niveau.

Le groupe zougois tient en outre ce mercredi sa première assemblée générale à Zoug. Les jeunes socialistes ainsi que des ONG, dont la Déclaration de Berne et Swissaid, ont annoncé pour l'occasion des actions de protestation contre des pratiques reprochées à Glencore dans certains pays producteurs.

Poids lourd des acquisitions

De janvier à mars, le groupe, qui a dominé le marché des fusions et acquisition, s'est offert les sociétés agricoles Viterra, au Canada, et Kolos, en Ukraine, ainsi que des participations dans la canadienne Trevali Mining Corp et la sud-africaine Optimum Coal.

La fusion annoncée avec le groupe minier zougois Xstrata, attendue au troisième trimestre, donnera naissance à un géant pesant quelque 90 milliards de dollars en Bourse. Les actionnaires respectifs seront appelés à voter sur cette fusion début juillet, précise Glencore.

ATS