Navigation

Glencore modère ses ambitions dans le négoce pour l'année en cours

Glencore souhaite continuer à mettre l'accent sur ses efforts de désendettement et sur la rémunération des actionnaires (archives). KEYSTONE/AP/RICK BOWMER sda-ats
Ce contenu a été publié le 03 décembre 2018 - 15:32
(Keystone-ATS)

Glencore modère ses ambitions en matière de produit du négoce pour l'année en cours, évaluant désormais son excédent d'exploitation (Ebit) dans ce domaine à 2,7 milliards de dollars, à plus ou moins 100 millions près.

Jusqu'ici, le colosse zougois des matières premières tablait sur un résultat dans le haut de la fourchette de 2,2 à 3,1 milliards à long terme.

La multinationale évoque à l'occasion d'une mise au point lundi un impact des contrats à longue échéance sur l'aluminium, ainsi qu'une discrépance entre certains engagements d'achat de cobalt au sein du groupe et les activités de ventes. La déconsolidation des activités agricoles va par ailleurs peser à hauteur de quelque 100 millions de dollars sur l'excédent du négoce.

Ces handicaps devraient néanmoins pouvoir être compensés dès l'an prochain par les récentes opérations du groupe sur le marché des fusions et acquisitions. L'excédent opérationnel en 2019 devrait ainsi se situer comme en 2018 autour de 2,2 à 3,2 milliards.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article