Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Golden State gagne l'acte I en prolongation

Golden State a eu besoin d'une prolongation pour vaincre la résistance de Cleveland dans l'acte I de la finale du championnat de NBA.

Le tenant du titre s'est imposé 124-114 jeudi soir à Oakland. Le deuxième match est prévu dimanche, toujours en Californie.

Donnés largement favoris en raison d'un effectif bien plus complet, les Warriors ont frisé la correctionnelle dans cette rencontre. L'arrière des Cavaliers George Hill a en effet bénéficié de deux lancers-francs à 4''7 de la fin du temps réglementaire alors que son équipe était menée 107-106, mais il n'en a réussi qu'un. Et JR Smith n'a pas exploité le rebond offensif qu'il a capté sur le deuxième lancer-franc, estimant que son équipe menait au score... "Il pensait que c'était fini. Il pensait que nous menions d'un point", a confirmé son coach Tyronn Lue.

Vainqueur de 18 des 19 derniers matches qu'il a disputés à domicile dans le cadre des play-off, Golden State a en revanche nettement dominé les débats durant les cinq minutes de jeu supplémentaires. Les Warriors ont inscrit les 9 premiers points de la prolongation pour prendre l'ascendant (116-107). Et le panier primé marqué par Draymond Green à 1'36'' de la fin de l'"overtime" a ôté tout espoir à Cleveland, qui se retrouvait mené 119-109 vingt secondes après avoir enfin débloqué son compteur en prolongation.

Le scénario de cette rencontre est cruel pour LeBron James. Le triple champion NBA a porté son équipe - qui défie Golden State pour la quatrième fois consécutive en finale - à bout de bras. "King James" s'est fait l'auteur de 51 points, 8 rebonds et 8 passes décisives. Mais il n'a marqué que 2 points en prolongation. De retour dans l'alignement des Cavs après avoir souffert d'une commotion, Kevin Love a lui aussi parfaitement tenu son rang avec ses 21 points et 13 rebonds. JR Smith est toutefois le seul autre Cavalier à avoir atteint la barre des 10 points dans cette partie (10 exactement).

Dominé sous les panneaux (38 rebonds, contre 53 pour Cleveland), Golden State a pour sa part pu s'appuyer sur son quatuor "All Star" pour faire la différence et se rapprocher à trois victoires d'un troisième titre en l'espace de quatre ans. Les "Splash Brothers" Stephen Curry (29 points, 9 assists, 6 rebonds) et Klay Thompson (24) ont réalisé tous deux cinq paniers à 3 points. Kevin Durant a réussi 26 points, 9 rebonds et 6 passes décisives, alors que Draymond Green affiche une ligne de statistiques impressionnante (13 points, 11 rebonds, 9 passes décisives, 5 interceptions et 2 contres!).

De quoi annihiler une nouvelle prestation majuscule de LeBron James, qui a égalé un record NBA en dépassant la barre des 40 points pour la huitième fois dans ces séries finales. "C'est le meilleur joueur du monde, il enchaîne les matches de ce calibre cette saison pour nous, mais il s'est fait voler la victoire, ce n'est pas juste", a regretté son coach Tyronn Lue, très remonté contre les arbitres. Dans son viseur, la décision prise à 36''4 de la fin du temps réglementaire d'accorder deux lancers-francs à Kevin Durant après recours à l'arbitrage vidéo, alors que les arbitres avaient initialement signalé un passage en force commis sur LeBron James. Cleveland menait alors 104-102...

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.