Toute l'actu en bref

Quelque 115 organisations s'activent pour vérifier la véracité des informations publiées sur internet (photo symbolique).

KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN

(sda-ats)

Les utilisateurs de Google peuvent désormais voir dès l'affichage des résultats d'une recherche si une information a été vérifiée et si elle est fiable. Ce nouvel outil pour combattre les fausses informations est aussi disponible en Suisse.

Concrètement, le système est restreint aux titres de certaines informations. Les vérifications sont effectuées par des sites spécialiés comme Snopes et PolitiFact, ou par les équipes de fact-checking de médias généralistes comme le Washington Post, quotidien de la capitale américaine.

Au total, 115 "fact checkers" participent actuellement à cette initiative, a précisé le groupe dans un message posté vendredi sur un de ses blogs.

Disponible en Suisse

Le label est disponible en Suisse également. Contacté par l'ats vendredi, la faîtière alémanique des éditeurs Schweizer Medien n'a pas pu dire si elle comptait faire usage du nouvel outil.

Depuis l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, plusieurs géants d'internet ont pris des mesures pour lutter contre les fausses informations qui circulent en ligne, notamment sur les réseaux sociaux.

Jeudi, Facebook a annoncé la mise en ligne d'un petit guide accessible depuis les fils d'actualité des utilisateurs pour "repérer une fausse information".

ATS

 Toute l'actu en bref