Navigation

GP de Bahreïn: Nico Rosberg en pole

Ce contenu a été publié le 20 avril 2013 - 15:23
(Keystone-ATS)

Genève - Nico Rosberg (Mercedes) partira en pole position dimanche du GP de Bahreïn. L'Allemand s'élancera à côté de son compatriote Sebastian Vettel (Red Bull) et devant l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari).
En toute fin de séance, alors que la plupart des pilotes avaient opté pour ne faire qu'un seul tour lancé et chronométré, Rosberg a signé son meilleur tour en 1'32''330. C'est sa 2e pole position en F1 et la deuxième d'affilée pour Mercedes, après celle de Lewis Hamilton la semaine dernière au GP de Chine.
Cela s'est moins bien passé durant ces qualifications pour Hamilton, rétrogradé de cinq places sur la grille en raison d'un changement de boîte de vitesses avant le délai minimum de cinq courses. Le Britannique ne partira ainsi qu'en 9e position.
De leur côté, les Sauber ont encore une fois déçu cette saison. Le Mexicain Esteban Gutierrez a été éliminé dès Q1 avec son 18e chrono. Le néophyte ne s'élancera toutefois qu'en 22e et dernière place, lui qui avait été pénalisé de cinq places pour son rôle dans une collision le week-end dernier au GP de Chine.
Son coéquipier allemand Nico Hülkenberg a fait durer le plaisir un peu plus longtemps samedi, mais sans briller pour autant (14e place). Lui aussi, Romain Grosjean (Lotus) s'est arrêté à Q2 (11e). Il s'en est toutefois fallu d'un rien pour le Franco-Genevois, privé du top 10 pour 60 millièmes de seconde seulement.
GP de Bahreïn. Grille de départ: 1 Nico Rosberg (All), Mercedes. 2 Sebastian Vettel (All), Red Bull-Renault. 3 Fernando Alonso (Esp), Ferrari. 4 Felipe Massa (Bré), Ferrari. 5 Paul di Resta (GB), Force India-Mercedes. 6 Adrian Sutil (All), Force India-Mercedes. 7 Kimi Räikkönen (Fin), Lotus-Renault. 8 Mark Webber (Aus), Red Bull Renault. 9 Lewis Hamilton (GB), Mercedes. 10 Jenson Button (GB), McLaren-Mercedes. 11 Romain Grosjean (Fr/S), Lotus-Renault. Puis: 14 Nico Hülkenberg (All), Sauber-Ferrari. 22 Esteban Gutierrez (Mex), Sauber-Ferrari.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.