Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le triple champion olympique Kenenisa Bekele et la Soleuroise Martina Strähl, irrésistibles, ont remporté le 37e Grand Prix de Berne (10 miles/16,09 km) qui a réuni 32'000 coureurs.

Martina Strähl est devenue la première Suissesse à s'imposer depuis feu Franziska Rochat-Moser il y a vingt ans.

La performance de Strähl est une des cinq meilleures de l'histoire de cette course qui a vu de nombreuses championnes internationales défiler. Avec son chrono (53'49), la protégée de Fritz Häni - un ancien coureur militaire - confirme ses gros progrès des derniers mois et se profile comme une outsider pour le marathon des Championnats d'Europe à Berlin, en août.

"J'étais très nerveuse au départ, mais je ne me savais en forme. Ce n'est jamais facile de courir seule devant", a expliqué la psychologue du LV Langenthal, qui a pulvérisé son record de plus de trois minutes et précédé sa dauphine, la recordwoman de Suisse du marathon Maja Neuenschwander (57'25), de près de 4'... Pour situer son niveau, depuis sa 2e place à Berlin sur semi-marathon le mois dernier, Martina Strähl est l'actuelle numéro deux européenne sur la distance des 21,097 km.

Bekele, quintuple champion du monde et triple champion olympique du 5000 et du 10'000 m de son état, a "attendu" envion 5 km avant d'accélérer. Dans une ambiance qui l'a impressionné lui-même, sur un parcours exigeant bordé de dizaines de milliers de spectateurs, l'Ethiopien a fait le trou pour l'emporter en 46'46, loin devant le Genevois Tadesse Abraham. Ce dernier, 2e en 48'23'', a fait "sa course" et s'est remis sur les rails après son abandon au marathon du Lake Biwa au Japon ce printemps.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS