Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Automobilisme - Le GP de Malaisie a rendu un verdict inattendu. Fernando Alonso (Ferrari) s'est imposé devant Sergio Perez (Sauber-Ferrari) et Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes).
La pluie est venue bouleverser la hiérarchie sur le circuit de Sepang. La course a été interrompue après le 8e tour en raison d'un violent orage qui a inondé le circuit. Après presque une heure d'attente, les pilotes sont repartis en pneus pluie, d'abord derrière la voiture de sécurité.
Au moment de l'interruption, les McLaren-Mercedes d'Hamilton et Jenson Button occupaient les deux premières places, devant Sergio Perez, déjà très à l'aise dans les premiers tours. Le classement a été chamboulé lors des premiers changements de pneus, qui ont bénéficié à Alonso. Avec les intermédiaires, sa Ferrari s'est montrée plus à l'aise que sur piste sèche. Le double champion du monde espagnol a alors pu creuser l'écart sur Perez et Hamilton, ce dernier perdant un temps précieux lors de son ravitaillement.
Dans la dernière partie de la course, alors que les pilotes avaient passé les pneus slick, Perez a littéralement fondu sur Alonso et semblait en mesure de le dépasser pour aller cueillir une improbable victoire. Mais le jeune Mexicain a peut-être trop attaqué et a commis une erreur au 50e des 56 tours.
Sa sortie de piste a permis à Alonso de mieux respirer, et l'Espagnol a pu ainsi remporter le 28e succès de sa carrière, le troisième en Malaisie après 2005 et 2007. "Cette victoire ne change rien. Nous sommes dans une position que nous ne voulons pas. On ne doit pas devoir lutter pareillement pour arriver en Q3 le samedi. Nous sommes très heureux de ce succès, qui constitue une belle surprise, mais cela ne change rien à notre détermination à améliorer la voiture", a déclaré Alonso.
Perez (22 ans), qui débute sa deuxième saison, a obtenu son premier podium. "La victoire était possible, je revenais sur Fernando vers la fin, mais j'ai touché la bordure et cela m'a fait sortir de la piste. Notre rythme était fantastique, et je dois remercier l'équipe", a dit le pilote, premier Mexicain à finir dans les trois premiers depuis... 1970 et la victoire de Pedro Rodriguez au GP de Belgique!
A Sepang, Perez a récolté 18 points, soit plus que sur l'ensemble de 2011 (14 points). C'est le meilleur résultat de l'histoire pour l'écurie suisse Sauber, qui avait jusqu'ici amassé six 3e places entre 1995 et 2003, avant la vente à BMW.

ATS