Toute l'actu en bref

Cela faisait près de 190 courses qu'il n'avait plus connu ça... Kimi Räikkönen a enfin retrouvé les joies de la pole position lors des qualifications du Grand Prix de Monaco.

Le Finlandais a signé devancé son coéquipier chez Ferrari Sebastian Vettel, leader du championnat du monde. Il n'avait plus été à pareille fête depuis le GP de France de... 2008.

Devancé par son coéquipier, Vettel a quand même fait une bonne opération puisque son principal rival pour le titre, Lewis Hamilton (Mercedes) a été éliminé dès la Q2 et ne s'élancera qu'en 13e position. Or, il ne faut jamais se lasser de répéter l'importance des qualifications à Monaco, une course où les dépassements sont, au mieux compliqués, au pire pratiquement impossibles.

Truster la première ligne pour la course de dimanche est en ce sens extrêmement prometteur pour la Scuderia Ferrari.

Romain Grosjean (Haas) s'est classé (8e). Eliminées dès la 1re partie, les Sauber de Pascal Wehrlein (19e) et Marcus Ericsson (20e) ont signé les deux moins bons temps.

ATS

 Toute l'actu en bref