Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Automobilisme - Sebastian Vettel partira en pole-position du Grand Prix du Japon. Il s'agit de la 15e position de pointe en 15 GP pour Red Bull cette saison et la 12e pour l'Allemand.
Vettel, dans une des séances qualificatives des plus serrées, s'est imposé d'un souffle - 0''009 ! - devant son dauphin au classement, le Britannique Jenson Button (McLaren), ce qui promet une belle lutte pour la gloire au départ dimanche, le titre semblant acquis à l'Allemand.
Vettel, qui ne doit marquer qu'un point pour être sacré, partira en effet du meilleur endroit, grâce à sa 12e pole de l'année. "Baby Schumi" peut décrocher sa deuxième couronne mondiale. Button, qui doit gagner toutes les courses de la fin de saison sans que Vettel ne marque de point, peut à l'inverse commencer à désespérer.
Son coéquipier et compatriote Lewis Hamilton s'est classé 3e. Il partagera la 2e ligne avec le Brésilien Felipe Massa (4e), pour une fois plus rapide que son coéquipier chez Ferrari Fernando Alonso (5e). L'Espagnol s'élancera du 3e rang aux côtés de l'Australien Mark Webber (Red Bull, 6e).
Du côté de Toro Rosso, on a joué l'économie. Alors que Sébastien Buemi semblait dans un bon jour (8e de Q1), l'écurie austro-italienne ne l'a envoyé sur la piste qu'une fois lors de la seconde séance de qualifications. Le Vaudois a juste eu le temps de réaliser le 15e chrono, avant de devoir économiser ses gommes tendres en vue de l'épreuve de dimanche.
Buemi a tout de même devancé son coéquipier Jaime Alguersuari (16e/Esp). "J'ai fait un supertour en Q1, mais je ne suis pas content du reste de la séance, a lâché l'Aiglon. Je suis entré trop vite dans un virage et ai dû mettre une roue dans l'herbe... Je suis déçu, car il y avait mieux à faire."

ATS