Navigation

Grande-Bretagne: le gouvernement veut des pouvoirs extraordinaires

Bien des soucis pour le premier ministre Boris Johnson KEYSTONE/EPA/FACUNDO ARRIZABALAGA / POOL sda-ats
Ce contenu a été publié le 18 mars 2020 - 12:03
(Keystone-ATS)

Le gouvernement britannique demande des pouvoirs extraordinaires pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. Le projet de loi permettrait des arrestations à des fins de santé publique ou la mobilisation de retraités des services médicaux.

Ce texte de législation d'urgence sera présenté jeudi à la Chambre des Communes. Il a pour but d'aider le service public de santé (NHS) à affronter le virus et ralentir la progression de l'épidémie.

La police aura le pouvoir d'arrêter et d'isoler des personnes pour protéger la santé publique. Les personnels de santé retraités et travailleurs sociaux pourront être appelés en renfort tandis que les volontaires pour aider à soigner des patients bénéficieront de garanties leur permettant de "suspendre" leur emploi principal pendant une période de quatre semaines maximum.

Les formalités administratives dans les hôpitaux seront aussi réduites pour permettre de libérer des lits au plus vite. Les mesures, dévoilées sur le site du gouvernement, n'entreront pas toutes en vigueur immédiatement et sont limitées à deux ans maximum.

Selon le quotidien The Times, le projet de loi présenté par Boris Johnson et son gouvernement sera adopté cette semaine sans même un vote des députés, les partis politiques ayant approuvé les mesures qu'il contient. La loi devrait entrer en vigueur avant la pause parlementaire la semaine prochaine.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article