Navigation

Groupes de marginaux en Suisse formés surtout de jeunes Helvètes

Ce contenu a été publié le 19 janvier 2010 - 10:36
(Keystone-ATS)

Berne - Les groupes de marginaux qui se réunissent et boivent dans les centres-villes de Suisse sont essentiellement formés de jeunes hommes d'origine helvétique, selon une étude soutenue par le Fonds national suisse (FNS). Ils souffrent d'affections physiques et psychiques.
Près de 73% des alcooliques interviewés étaient des hommes. Les sondés avaient en moyenne 35 ans et étaient pour la plupart des ressortissants suisses. La part des "sans domicile fixe", elle, s'élevait à un quart.
Si plus d'un tiers des marginaux interrogés ont affirmé avoir été sexuellement abusés au moins une fois dans leur vie, le pourcentage double carrément chez les femmes. Deux tiers des sondés déclarent en outre avoir déjà frôlé la mort à au moins une occasion.
L'enquête a été menée en 2008 auprès de 206 marginaux et plus de mille passants. Les chercheurs se sont penchés sur les villes de Berne, Coire, Lausanne, Yverdon-les-Bains (VD) et Zurich.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.