Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rafael Nadal, éliminé dès le 2e tour à Wimbledon début juillet, a réussi son retour sur le Circuit.

Sur la terre battue de Hambourg qui lui convient bien sûr mieux que le gazon londonien, le Majorquin retombé au 10e rang mondial a dominé son compatriote Fernando Verdasco (ATP 41) non sans avoir laissé filer un set (3-6 6-1 6-1).

L'Espagnol avait vécu une immense désillusion le 2 juillet à Wimbledon en s'inclinant prématurément face à l'Allemand Dustin Brown, alors 102e mondial, en quatre manches (7-5 3-6 6-4 6-4). L'ancien no 1 ATP a choisi de renouer avec la terre ocre, sa surface de prédilection, pour retrouver confiance alors qu'il traverse une saison noire, sa pire depuis plus de dix ans.

Lauréat de deux titres - mineurs - à Buenos Aires et Stuttgart, il n'a pas fait mieux que les quarts de finale en Grand Chelem. Même Roland-Garros, où il a été titré à neuf reprises, s'est refusé à lui. L'US Open (31 août - 13 septembre), où il a été titré deux fois (2010 et 2013), sera sa dernière occasion de gagner un trophée majeur cette année.

Nadal, âgé de 29 ans, espère aussi amasser des points pour se qualifier pour le Masters en fin d'année où sa participation n'est pas encore assurée (8e à la Race, la dernière qualificative).

L'Espagnol, d'abord trop court dans ses coups, a eu besoin d'un set pour trouver le bon rythme face à Verdasco, qui l'avait dominé lors de leurs deux précédentes confrontations, la dernière fois à Miami fin mars (14 victoires à 2 au total pour Nadal). Plus tranchant sur son coup droit, le Majorquin a contrôlé les deux autres manches où il a quand même dû défendre sept balles de break.

ATS