Navigation

Hausse des tués sur les routes pour Vaud et baisse pour Fribourg

Ce contenu a été publié le 17 mars 2014 - 17:10
(Keystone-ATS)

Les accidents de la route ont légèrement baissé (-1,8 %) dans le canton de Vaud l'an dernier, a indiqué lundi la police cantonale. Le nombre des tués a progressé tandis que celui des blessés graves enregistrait une hausse de près de 40 %, en partie inexpliquée, alors que le canton de Fribourg a lui enregistré une baisse des tués sur les routes.

Un tué ou un blessé est "toujours un mort ou un blessé de trop", a martelé la conseillère d'Etat Béatrice Métraux, en présentant pour la première fois le bilan de la circulation de l'année écoulée. Elle a insisté sur "le problème de sécurité publique" posé par les infractions au code de la route, au-delà des responsabilités individuelles.

En 2013, 36 tués sont à déplorer sur les routes vaudoises contre 32 en 2012 (+12,5 %). Le nombre total des victimes a progressé de 2,9 % (2325), avec une hausse de 39,3 % des blessés graves (454) contre une baisse de 3,5 % des blessés légers (1835).

Nouvelle classification

Le capitaine Dominique Rossi, chef de la circulation de la police cantonale vaudoise, n'a évoqué aucune "explication formelle" à cette forte augmentation des blessés graves.

"Les polices doivent et vont poursuivre leurs actions", a souligné Béatrice Métraux. L'objectif est bien d'assurer "la sécurité de tous", y compris avec des contrôles radar qui "ne sont pas faits pour remplir les caisses de l'Etat", a-t-elle précisé.

S'attacher, c'est facile

A ses côtés, le commandant de la police cantonale, Jacques Antenen, a relevé qu'il restait "des progrès à faire", en particulier sur la vitesse et le respect des distances de sécurité. Malgré les résultats incontestables de la ceinture de sécurité, ce geste "tellement facile" est encore trop oublié, avec des conséquences souvent dramatiques.

Portables dangereux

Les principales fautes de la circulation sont dues à l'inattention, à la vitesse inadaptée et à l'ivresse. Parmi les soucis croissants, la police relève l'usage du téléphone portable au volant, source de distraction parfois fatale.

Les décès sur les routes fribourgeoises ont en revanche légèrement diminué en 2013. La police cantonale a enregistré onze décès, contre douze l'année précédente. Le nombre de blessés et les accidents de la circulation dus à l'alcool ont eux fortement augmenté.

Grâce aux diverses mesures légales et à la construction de nouvelles infrastructures routières, le nombre de tués sur les routes est stable, se félicite la police cantonale fribourgeoise dans un communiqué diffusé lundi.

Le nombre de blessés a toutefois pris l’ascenseur. La police a observé une hausse de 10 %, soit 748 blessés en 2013 contre 678 en 2012.

Le nombre d'accidents de la circulation a lui augmenté de 3 %. La police en a recensé 1'584, contre 1'536 l'année précédente.

Autre fait relevant: même si les décès enregistrés sont en recul, les accidents mortels restent plus nombreux. La police cantonale a enregistré onze décès, contre neuf en 2012 et a saisi 1'008 permis de conduire.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?