Navigation

Heurts à Jérusalem après le rapt et le meurtre d'un Palestinien

Ce contenu a été publié le 02 juillet 2014 - 19:34
(Keystone-ATS)

Des heurts entre forces israéliennes et manifestants palestiniens ont éclaté mercredi à Jérusalem après l'enlèvement et le meurtre d'un jeune Palestinien, au lendemain des obsèques des trois Israéliens enlevés en Cisjordanie occupée. Le Hamas a promis aux dirigeants israéliens qu'ils paieraient pour ces crimes.

De source proche des services de sécurité israéliens, on évoque la piste de représailles au meurtre des trois étudiants juifs en religion, enlevés en juin alors qu'ils faisaient du stop près d'une colonie. Meurtre attribué par Israël à des activistes du Hamas, qui a nié être impliqué tout en saluant l'opération.

Imputant l'assassinat de l'adolescent palestinien à des colons juifs, Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, a sommé l'Etat hébreu de "punir les assassins avec la plus grande sévérité s'il veut vraiment la paix". Il a également pressé Israël de "prendre des mesures concrètes pour arrêter les attaques de colons et le chaos qui résulte de ces agressions".

"Vous paierez le prix"

"Notre peuple ne restera pas inerte face à ce crime ni à aucun autre crime d'assassinat, d'incendie ou de démolition commis par les hordes de colons. Vous paierez le prix de tous ces crimes", a affirmé le Hamas dans un communiqué, s'adressant aux dirigeants israéliens "qui en portent la responsabilité directe", selon lui.

Mohammad Abou Khoudaïr, âgé de 16 ans, a été kidnappé dans le quartier de Chouafat, à Jérusalem-Est occupé et annexé. Son corps a été découvert plusieurs heures après "portant des marques de violences" dans la partie ouest de la ville.

Etablir les responsabilités

Dans un communiqué, Benjamin Netanyahu enjoint de son côté à la police d'établir rapidement les responsabilités dans ce "meurtre répugnant". Le chef du gouvernement appelle également toutes les parties "à ne pas rendre justice elles-mêmes".

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.