Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Le sentiment d'avoir dirigé une équipe vraiment séduisante a rendu la nuit d'Ottmar Hitzfeld bien belle sur la côte dalmate. "Gagner 4-2 contre un adversaire de cette valeur n'a pas de prix", ditt-il.
"Nous avions 90 minutes devant nous pour trouver nos marques avant le match en Slovénie. Nous avons su parfaitement exploiter cette occasion, se félicitait le sélectionneur. Même s'il ne s'agissait que d'un match amical, la victoire était cruciale avant d'entamer notre campagne. On a été capable de se porter vers l'avant face à une équipe qui est vraiment redoutable sur le plan offensif. L'ouverture du score de Xhaka nous a insufflé une très grande confiance.".
Ce match à Split a ouvert le jeu au sein de l'équipe. La performance d'un Mario Gavranovic permet désormais au sélectionneur de faire jouer à plein la concurrence pour plusieurs postes. "Mario a perdu son temps en Allemagne, explique-t-il. Il est toujours un attaquant fort habile devant le but. Revenir en Suisse lui a été extrêmement salutaire, soulignait-il. Il est aujourd'hui une alternative très intéressante pour Eren Derdiyok". Un Eren Derdiyok qui demeure l'attaquant no 1 aux yeux d'Ottmar Hitzfeld.
Le sélectionneur national a, bien sûr, évoqué la performance de Xherdan Shaqiri. "Il a livré un très grand match. Mais pour être en mesure de le faire, il faut pouvoir compter sur le soutien de ses partenaires, souligne Ottmar Hitzfeld. Xherdan a pu avoir beaucoup de libertés sur le terrain. Il a bougé énormément. Il excelle dans un tel contexte. Il est encore beaucoup plus imprévisible pour l'adversaire".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS