Navigation

Horaires des magasins: harmonisation examinée par le gouvernement

Ce contenu a été publié le 17 juin 2013 - 19:19
(Keystone-ATS)

Alors que le peuple est bientôt appelé à se prononcer sur la libéralisation des shops des stations-service, le Conseil fédéral va pouvoir plancher sur un projet permettant à tous les magasins de Suisse de pouvoir rester ouverts au moins jusqu'à 20h00. Le Conseil des Etats lui a donné tacitement lundi ce mandat, en acceptant le bémol posé par le National.

La gauche est furibonde face aux différentes tentatives de libéralisation. Elle aura l'occasion de tester son soutien populaire le 22 septembre.

Le peuple dira s'il accepte que certaines stations-service ouvrent leur échoppe pour offrir des articles actuellement interdits de vente entre 01h00 et 05h00, ainsi que le dimanche. Les shops situés sur les aires d'autoroute et le long d'axes de circulation importants et fortement fréquentés par les voyageurs sont concernés, pas ceux se trouvant sur les voies d'accès aux grandes villes.

En attendant le verdict du souverain, le Parlement a maintenu la pression. La motion de Filippo Lombardi (PDC/TI) transmise lundi demande que les commerces de détail puissent ouvrir au moins de 06h00 à 20h00 du lundi au vendredi et de 06h00 à 19h00 le samedi, dans tout le pays.

Plusieurs projets

Les cantons, compétents en matière d'horaires, seraient libres d'adopter des législations plus libérales. Pour tenir compte de leurs éventuelles réticences, le National a précisé que les jours fériés cantonaux étaient exclus de l'harmonisation réclamée. Un ajout accepté sans broncher par les sénateurs.

Les Chambres ont déjà adopté une autre motion visant un assouplissement du travail dominical et déposée par Fabio Abate (PLR/TI) quinze jours après l'injonction des autorités tessinoises de fermer le dimanche un centre commercial à Mendrisio. Dans ce cas, les modifications passeront par une ordonnance. Au grand dam de la gauche, qui ne pourra pas utiliser dans ce cas l'arme référendaire.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.