Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La compagnie espagnole Iberia a donné vendredi le coup d'envoi de sa filiale à bas coûts Iberia Express. Elle commencera ses vols dimanche pour les liaisons court et moyen-courrier en Europe, alors que la protestation sociale de ses employés se poursuit.

"C'est un projet fondamental pour le groupe Iberia, un projet qui va permettre que les vols court et moyen-courriers, qui ne sont pas rentables actuellement, le deviennent, pour faire grandir le groupe" International Airlines Group (IAG), issu de la fusion de British Airways et Iberia, a expliqué lors d'une conférence de presse le directeur général d'Iberia, Rafael Sanchez-Lozano.

"C'est une pièce absolument nécessaire pour nous, dans le cadre de la stratégie du groupe", a-t-il insisté.

Les syndicats dénoncent

Iberia Express, dont le premier vol, Madrid-Alicante, aura lieu dimanche, "n'est pas une low-cost traditionnelle", a de son côté assuré Luis Gallego, nommé directeur général de la filiale.

"Nous voulons dire clairement qu'un client d'Iberia Express aura les mêmes services que sur Iberia", a-t-il dit, avec quatre types de tarifs, de l'"Express" (sans bagage en soute ni sélection de siège) à la classe "Business".

La création d'Iberia Express a été très mal accueillie par les syndicats, qui ont dénoncé les bas salaires proposés au personnel de la filiale et multiplié les journées de grève ces derniers mois.

Ils craignent aussi l'impact de cette filiale sur Iberia elle-même, qui transférera ses liaisons court et moyen-courriers à Iberia Express.

ATS