Navigation

Infirmier arrêté après l'accouchement d'une femme en état végétatif

La chef de la police de Phoenix assure n'avoir jamais fait face à un tel cas en plus de 30 ans de carrière. KEYSTONE/AP/ROSS D. FRANKLIN sda-ats
Ce contenu a été publié le 24 janvier 2019 - 01:24
(Keystone-ATS)

Un infirmier, soupçonné d'avoir violé une patiente en état végétatif depuis plus de dix ans, a été arrêté dans l'Arizona après que celle-ci a accouché d'un enfant à la fin décembre. La victime a donné naissance à un petit garçon en bonne santé.

L'ADN de nouveau-né a été relié à celui du suspect, permettant cette arrestation, a annoncé mercredi la police de Phoenix. Le suspect, âgé de 36 ans, fait face à deux chefs d'accusation, pour agression sexuelle et abus sur un adulte vulnérable.

Il est "un infirmier agréé qui était responsable des soins à la victime au moment de l'agression sexuelle", a expliqué la chef de la police de Phoenix. Elle a précisé n'avoir jamais fait face à un tel cas en plus de 30 ans de carrière. La victime, âgée de 29 ans, "n'était pas en position de donner son consentement", a précisé la police.

Handicap mental important

Selon un communiqué de la famille de la jeune femme, relayé par les médias américains, la victime "a un handicap mental important à cause de crises survenues tôt dans son enfance".

Elle "ne peut pas parler, mais a une petite capacité à bouger ses membres, sa tête et son cou", "répond aux bruits et est capable de montrer des expressions faciales", précise la famille.

Le personnel du centre de soins n'avait pas remarqué que la victime était enceinte. Il n'a été alerté que lorsqu'il l'a "entendue gémir", avait rapporté une source citée par la télévision locale début janvier.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.