Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des manifestations de protestation secouent l'Arménie depuis une dizaine de jours, les manifestants dénonçant le maintien au pouvoir de l'ancien président Serge Sarkissian, récemment nommé Premier ministre avec des pouvoirs renforcés.

KEYSTONE/EPA/PHOTOLURE

(sda-ats)

La police arménienne a interpellé dimanche le chef de la contestation antigouvernementale, Nikol Pachinian, et deux députés d'opposition. Les trois hommes ont été arrêtés "au moment où ils commettaient des actes dangereux pour la société", a annoncé le parquet.

Selon le parquet, M. Pachinian et deux autres députés "ont violé de manière répétitive et grossière la loi sur les manifestations, en organisant des défilés et des meetings illégaux et en appelant à bloquer les routes et paralyser le fonctionnement des établissements publics".

La police avait annoncé plus tôt dans la journée avoir "évacué de force" Nikol Pachinian d'une nouvelle manifestation de l'opposition, organisée dans la capitale Erevan après l'échec d'une rencontre avec le Premier ministre Serge Sarkissian, dont le départ est réclamé par les protestataires.

Des manifestations de protestation secouent l'Arménie depuis une dizaine de jours. Les manifestants accusent M. Sarkissian de s'accrocher au pouvoir, par le biais de sa nomination à la tête du gouvernement après dix années à la présidence.

Des dizaines de milliers d'opposants ont déjà manifesté dans Erevan ces derniers jours, paralysant la circulation dans les rues du centre et organisant des sit-in.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS