Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rome - Umberto Bossi, chef du parti autonomiste de la Ligue du Nord et principal allié du gouvernement italien de Silvio Berlusconi, a déclenché lundi une polémique. Il a insulté la ville de Rome et notamment traité les Romains de "porcs".
"Ras-le-bol du 'Senatus Populusque Romanus' (S.P.Q.R.: "Le Sénat et le peuple romain", devise de Rome, ndlr), moi je dis: 'Ce sont des porcs, ces Romains'", a déclaré M. Bossi dans un discours prononcé dimanche soir. Le politicien est habitué des déclarations à l'emporte-pièce.
Cette sortie a déclenché les applaudissements du public, et les rires de son fils, Renzo, qui avait lui aussi fait couler beaucoup d'encre avant le Mondial de football 2010 en Afrique du Sud, en affirmant qu'il ne soutiendrait pas l'équipe d'Italie.
Avant de faire ces déclarations, M. Bossi, ministre des Réformes pour le fédéralisme, venait de s'exprimer contre le transfert du Grand Prix de F1 d'Italie de Monza (nord de l'Italie) à Rome. "Les Romains peuvent toujours courir, on ne touche pas à Monza, et à Rome ils peuvent faire la course en char", a-t-il ironisé, faisant allusion à l'un des sports favoris de la Rome Antique.
Réactions indignéesLes sorties du dirigeant de la Ligue n'ont pas manqué de susciter des réactions indignées, et en premier lieu celle du maire de Rome Gianni Alemanno: "Cette fois-ci, il a vraiment dépassé les bornes, non seulement il a insulté la Rome contemporaine, mais aussi celle du passé".
"Aujourd'hui même, j'écrirai au président du Conseil Silvio Berlusconi pour lui demander d'intervenir auprès des ministres de son gouvernement afin qu'ils adoptent un comportement plus adapté à leur fonction et plus respectueux du rôle de capitale de Rome", a annoncé lundi M. Alemanno, membre du parti de M. Berlusconi.
"Nous sommes las de ces provocations inacceptables", a renchéri le ministre des Affaires européennes Andrea Ronchi, tandis que l'ancien maire de Rome et ancien chef du Parti démocrate (gauche) Walter Veltroni a regretté ce "langage trivial".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS