Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rome - La Cour de Cassation italienne a établi que les couples "racistes" ne peuvent pas adopter d'enfants. La cour qualifie de "raciste" l'opposition à l'adoption d'enfants "de couleur", selon un jugement cité par les médias italiens.
Cette décision de justice fait suite au recours d'une association de protection des enfants contre un couple de Siciliens qui voulait adopter uniquement des mineurs de type européen.
Le couple avait indiqué dans une lettre au tribunal des mineurs de Catane être "disposé à accueillir jusqu'à deux enfants, d'un âge non supérieur à cinq ans, sans distinction de sexe et de religion, mais non disposé à accueillir des enfants à la peau foncée, ou divers de ceux typiquement européens, ou accusant un retard mental".
En vertu du jugement de la Cour de Cassation, le magistrat du tribunal des mineurs qui examine les requêtes d'adoption "doit exclure la légitimité des limitations posées par les demandeurs en fonction de l'ethnie".
Mais la Cour va encore plus loin et ajoute que le magistrat doit aussi se poser la question de savoir si le fait même de poser ce genre de limitations ne signifie pas tout simplement qu'il est inopportun de laisser un tel couple "raciste" adopter un enfant.
Le tribunal de Catane avait jugé le couple "apte" à l'adoption d'enfants répondant aux critères définis, mais l'association de protection avait dénoncé "une évidente discrimination raciale". Elle a été suivie par le parquet de la Cour de Cassation qui a demandé l'annulation de la décision du tribunal sicilien.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS