Le PDC vaudois Jacques Neirynck devrait perdre son siège au Conseil national, peut-être au profit de Claude Béglé, si le parti conserve son siège. "C'était écrit: entre les 115'000 francs qu'il a investis dans la campagne et les zéros francs que j'y ai mis".

Jacques Neirynck n'est pas déçu de son score. "J'étais sur une liste annexe", la liste PDC 60 et plus, a-t-il dit dimanche à l'ats. "Je n'avais pas l'intention d'être élu". Concernant la campagne hyperactive de son rival PDC Claude Béglé, ancien patron de la Poste, il observe: "il a des moyens extraordinaires que je n'ai pas".

Ce scrutin sonne le glas du parcours à Berne du doyen de la Chambre basse, 84 ans: "C'est la fin après 12 ans au Conseil national. Et après une carrière scientifique de 40 ans. Ce n'est pas si mal", a-t-il ajouté.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.