Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mercredi, Carlo Janka s'élancera sur le Lauberhorn. Il s'agira pour le Grison de se tester après sa déchirure des ligaments survenue il y a 78 jours à Diavolezza lors d'un entraînement de géant.

Si pour la plupart des skieurs, l'entraînement de mercredi servira de première base de travail avant le feu d'artifice prévu samedi, pour Carlo Janka ce sera différent. A un mois des Jeux, le Grison doit savoir s'il pourra défendre ses chances en Corée du Sud ou s'il doit renoncer. En ayant choisi de ne pas se faire opérer, Janka a tout fait pour tenter d'aller aux Jeux. Pour s'assurer qu'il prendra la bonne décision, le thérapeute nidwaldien Rolf Fischer sera sur place pour apprécier ou pas les progrès du champion olympique de géant de Vancouver en 2010.

Des tests à Garmisch

Pour Janka, cette tentative de retour s'apparente à une expérience. Lui-même ne sait pas bien à quoi s'attendre. "Surtout que je n'ai pas repris la compétition sur des pistes de Coupe du monde depuis ma blessure", précise-t-il d'emblée. Le Grison s'est soumis à deux jours d'entraînement à Garmisch: "Je me suis aperçu qu'il manquait quelque chose, surtout en ce qui concerne la confiance. Mais je vois que cela va mieux de course en course. Alors je suis curieux de voir comment ça va se passer à Wengen. Ce n'est certainement pas ce que je souhaitais, mais au moins j'ose le faire. On verra comment le genou va réagir au stress."

Piste la plus longue du circuit avec bon nombre de passages mythiques, le Lauberhorn est pourtant le lieu idéal pour un retour à la compétition dans le cas du skieur grison: "En même temps il n'y avait pas d'autre option. Je n'étais pas prêt pour Bormio et se lancer sur la Streif avec un genou moyen n'est clairement pas une bonne idée." Alors qu'à Wengen, Janka a triomphé à trois reprises et est monté sur le podium en cinq autres occasions.

Mais Carlo Janka n'a encore rien décidé quant à la suite de sa semaine: "Je vais d'abord essayer. Ce sera au jour le jour. Je verrai ensuite quelles sont mes possibilités et ce qui est logique de faire."

Protégé pour une course au niveau de la liste de départ, Janka sait qu'il ne dispose pas d'une marge de manoeuvre énorme. Actuellement 19e sur les listes, un mauvais résultat le bouterait sans aucun doute encore plus loin et lui enlèverait de grandes chances d'avoir un bon numéro de dossard.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS