Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Salon international de l'horlogerie et de la bijouterie Baselworld a ouvert officiellement ses portes jeudi en présence du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Le rendez-vous incontournable de la branche déroulera ses fastes jusqu'au 26 mars.

Sous le crépitement des flashes et au rythme des tambours, Johann Schneider-Ammann a coupé le ruban symbolique vers 10h30. Accompagné d'une imposante délégation, le chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) a ensuite entrepris une visite de différents stands.

La tradition veut qu’un conseiller fédéral en fonction inaugure la manifestation, preuve de l’importance du salon pour l'horlogerie et pour l'économie helvétique dans son ensemble.

Pas d’euphorie

L'édition 2015 de Baselworld intervient dans un contexte empreint d'optimisme et de prudence, en attendant le lancement de l'Apple Watch à fin avril. "Nous ne vivons pas un moment d'euphorie", a relevé Sylvie Ritter, directrice de Baselworld, mercredi devant la presse à Bâle.

La branche est confrontée au franc fort après l'abandon du cours plancher de l'euro par la Banque nationale suisse (BNS), à la crise ukrainienne, avec son impact négatif en Russie, et à la baisse des ventes en Chine.

Reste que le salon suscite une nouvelle fois un fort écho, avec 1500 marques et 150'000 visiteurs, venant de plus de 40 pays. Baselworld 2015 va se mettre à l’heure de la montre connectée. L'arrivée d'un géant comme Apple devrait apporter un nouvel élan et rejaillir sur l'horlogerie dite de tradition. Plus de dix marques suisses ont d'ores et déjà annoncé présenter des modèles connectés à Bâle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS