Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Je vais absolument tout sauf bien, mais j'essaie d'être professionnel". Klopp ne cachait pas son état d'esprit après la défaite de Liverpool face à Real Madrid en finale de la Ligue des champions.

Après avoir "félicité le Real", Jürgen Klopp a plaidé que "si les choses n'étaient pas allées aussi mal pour Liverpool ce soir" samedi, "nous aurions pu gagner le match. Mais ce ne sont que des 'si', et ça s'est passé comme ça s'est passé": le Real a remporté la 13e Ligue des champions de son histoire, et la troisième consécutive depuis que Zinédine Zidane en est l'entraîneur.

"J'ai perdu des matches, j'en ai gagnés, j'ai l'habitude de gérer mais le sentiment la nuit après le match, on ne peut le changer. On se sent tous très mal, mais il faut l'accepter", a dit l'Allemand.

Interrogé sur les deux bourdes de son gardien allemand Loris Karius, Klopp a épargné son gardien. "Je compatis, personne ne souhaite cela. Les erreurs sont évidentes, ce n'est pas la peine d'en parler. On sera avec lui, il n'y a aucun doute là-dessus, mais il est évident que ce n'était pas son soir."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS