Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tramelan - Le Gouvernement bernois ne se prononcera pas sur le principe d'une nouvelle votation sur la Question jurassienne dans le Jura bernois. Il estime que ce choix incombe à la population. Pour le mouvement pro-bernois Force démocratique, il faut renoncer à un vote.
"Le Conseil-exécutif s'est engagé à un devoir de réserve sur cette question", a déclaré samedi le conseiller d'Etat bernois Bernhard Pulver. S'exprimant devant le Congrès du mouvement de lutte Force démocratique (FD) à Tramelan (BE), Bernhard Pulver a souligné que le gouvernement suivra l'avis du Conseil du Jura bernois (CJB).
Le CJB, sorte de parlement élu du Jura bernois, devrait donner sa position sur l'organisation d'une consultation sur l'appartenance cantonale en mai 2011. Le Conseil-exécutif assure qu'il n'imposera ni ne refusera une votation populaire et qu'il ne cherchera pas à influencer le Conseil du Jura bernois.
"Personnellement, je n'aurais pas d'appréhension devant l'idée d'un vote populaire", a expliqué le conseiller d'Etat. Le vice-président du gouvernement se dit persuadé que les cantons de Berne et du Jura respecteront et mettront en oeuvre le résultat d'une éventuelle votation, "quel qu'il soit".
Dans les rangs de FD, les avis sont tranchés et sans nuances. Les militants ne veulent pas d'un nouveau scrutin sur ce sujet. "Le Jura bernois ne veut tout simplement plus entendre parler d'une Question jurassienne qui n'existe plus", a déclaré devant une septantaine de militants le président de FD Roland Benoit.
Pour les militants pro-bernois, il faut respecter la décision de la population du Jura bernois qui a décidé en 1975 à une majorité des deux tiers de rester dans le canton de Berne.
Dans le canton du Jura au contraire, l'idée d'un nouveau vote sur la réunification est défendue par le gouvernement, le parlement et le Mouvement autonomiste jurassien. L'Assemblée interjurassienne (AIJ), chargée de régler le conflit jurassien, propose elle aux deux cantons qu'un scrutin populaire soit organisé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS