Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les chercheurs vont tester ce frigo antique après Pâques, en le remplissant de neige.

Peter-Andrew Schwarz

(sda-ats)

Des chercheurs bâlois tentent à nouveau cette semaine de remettre en route un "frigo" romain découvert lors de fouilles à Kaiseraugst (AG). Il s'agit de vérifier combien de temps la neige et la glace subsistent dans cette cavité de quatre mètres de profondeur.

Les Romains avaient coutume d'utiliser de telles fosses murées comme réfrigérateurs durant l'été. Ils les remplissaient de neige et de glace l'hiver, puis recouvraient le tout de paille. Cela leur permettait de conserver des fruits et légumes, des huîtres, du fromage ou encore du vin.

L'équipe de Peter-Andrew Schwarz, de l'Université de Bâle, a déjà effectué deux essais sur le "frigo" d'Augusta Raurica. Le premier a échoué en raison d'une météo trop chaude et aussi du fait que les scientifiques avaient déversé toute la neige en une seule fois.

Le deuxième, en plusieurs étapes et avec l'adjonction de blocs de glace, a été plus concluant. Pour ce troisième essai, les chercheurs entendent tester la méthode des puits de glace pratiquée autrefois par les "nevaters" sur l'île de Majorque, a indiqué à l'ats le professeur Schwarz.

Concrètement, il s'agit d'accumuler des couches de neige de 20 à 30 centimètres bien isolées les unes des autres et séparées par de la paille. Les travaux vont durer vraisemblablement jusqu'à vendredi. Le site est ouvert au public.

Cette expérience ne prouve pas que l'orifice en question était utilisé comme frigo par les Romains, mais il s'agit de montrer que le principe fonctionne, note encore Peter-Andrew Schwarz. Une évaluation sera faite en août.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS