Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mujinga Kambundji a réussi le quatrième chrono de sa carrière pour prendre la 5e place du 200 m du meeting Ligue de diamant à Shanghai, en 22''72.

Sans être transcendante, la Bernoise a été la meilleure des "viennent-ensuite" d'une course dominée par la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo en 22''06.

Kambundji est, comme de coutume, bien sortie des starting-blocks mais n'a pas très bien enchaîné dans le virage, où elle s'est fait déborder par la longiligne Caribéenne. Placée tout à l'extérieur, au couloir no 9, la meilleure sprinteuse helvétique n'avait pas été gâtée lors de l'attribution des lignes.

Son temps, à 0''34 du record national de Lea Sprunger, est encourageant, sachant que Kambundji n'avait jamais été aussi rapide à cette période de l'année (elle avait déjà couru en 11''17 sur 100 m à Doha il y a une semaine). Elle est à "sa place" avec ce 5e rang, derrière Miller-Uibo, la Néerlandaise Dafne Schippers (2e en 22''34), la Jamaïcaine Shericka Jackson (3e 23''36) et l'Ivoirienne (Marie-José Ta'lou (22'58), qui lui restent pour l'instant supérieures.

Le 100 m a tourné à la débâcle pour les "déménageurs" d'outre-Atlantique. L'Américain Justin Gatlin, champion du monde en titre, n'a fini que 7e (en 10''20) d'une course gagnée par l'inattendu Britannique Reece Prescod, en 10''04 sous le déluge. Quant à l'étoile montante du Canada Andre de Grasse, elle a dû se contenter du 8e rang (10''25).

Parmi la ribambelle de meilleure performances mondiales de l'année, il faut signaler les 8m56 à la longueur du Sud-Africain Luvo Manyonga, très régulier au de-là- des 8m50. Sur 400 m, les 43''99 du Bahaméen Steven Gardiner, le "quarter miler" en forme de ce printemps, valent aussi le coup de chapeau, de même que la victoire à la perche du Français Renaud Lavillenie avec 5m81.

La pluie diluvienne en fin de meeting a valu une fin de course dramatique sur le 300 m steeple féminin, avec la glissage et la chute de la Kényane Norah Jeruto sur le dernier obstacle, dont a profité sa compatriote Beatrice Chepkoech pour aller l'emporter en 9'07''27.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS