Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bichkek - Le bilan des violences interethniques dans le Sud du Kirghizstan est désormais de 37 morts et plus de 500 blessés, a indiqué le ministère de la Santé de ce pays d'Asie centrale. Le gouvernement provisoire a décrété l'état d'urgence et un couvre-feu à Och.
Les émeutes ont éclaté dans la nuit de jeudi à vendredi entre Kirghiz et la minorité ouzbèke. Plus de deux mois après une révolution sanglante ayant fait 87 morts et renversé le régime du président Kourmanbek Bakiev, les tensions mettent en exergue les difficultés des autorités provisoires à rétablir l'ordre.
Ces événements interviennent environ deux semaines avant un référendum sur la Constitution kirghize, prévu le 27 juin.
Och, qui totalise plus de 200'000 habitants, se trouve dans une région particulièrement instable: la vallée de Fergana, aux confins de l'Ouzbékistan et du Tadjikistan.
Les responsables kirghizes et étrangers ont mis en garde contre une guerre civile dans ce pays stratégique d'Asie centrale miné par des rivalités ethniques et des tensions entre le nord et le sud de la république.
La stabilité du Kirghizstan est cruciale pour les Etats-Unis et la Russie qui y disposent de bases militaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS