Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kjetil Jansrud s'est adjugé avec panache le premier globe de l'hiver. Le Norvégien a remporté dimanche le super-G de Kvitfjell, assurant définitivement son sacre dans la discipline.

Alors qu'il ne reste plus qu'un super-G au calendrier, dans dix jours aux finales de Méribel, Kjetil Jansrud ne peut plus être rejoint par son dauphin italien Dominik Paris, 4e dimanche et relégué à 123 points. Il s'agit du premier globe à être attribué cette saison, mais aussi du premier dans la carrière du Norvégien.

Pour y parvenir, le skieur scandinave a réussi un sacré exploit, lui qui semblait pourtant s'essouffler depuis quelques courses. Sur une neige extrêmement molle, favorable aux petits dossards, Kjetil Jansrud a été le seul à déloger l'Autrichien Vincent Kriechmayr, parti en cinquième position et qui pensait bien tenir la première victoire de sa carrière.

Sur une piste qu'il connaît par coeur, le local de l'étape a su mêler force et finesse sur cette neige très difficile à négocier. La plupart des autres favoris n'ont pas eu la même réussite dans la "soupe" de Kvitfjell, à l'image des Autrichiens Hannes Reichelt et Matthias Mayer, tous deux éliminés.

Les Suisses, eux, s'en sont pas trop mal sortis. Déjà dans le coup la veille en descente (5e), Patrick Küng s'est classé au 7e rang. Champion du monde de descente il y a un mois à Beaver Creek, mais décevant depuis son retour en Coupe du monde, le Glaronais a prouvé ce week-end en Norvège qu'il était de retour aux affaires.

Carlo Janka a également pris une correcte 8e place dimanche, tout comme Didier Défago avec son 10e rang. Pour 400e et antépénultième départ en Coupe du monde, le Valaisan s'est classé pour la 119e fois (!) dans le top 10.

Le bon bilan d'ensemble des Suisses a été complété par la 12e place de Mauro Caviezel et la 15e de Beat Feuz.

En s'imposant, Kjetil Jansrud a aussi un peu relancé le suspense pour le classement général de la Coupe du monde. Il ne compte plus que 52 points de retard sur l'Autrichien Marcel Hirscher, qui aura toutefois l'occasion de reprendre le large le week-end prochain dans "ses" disciplines techniques à Kranjska Gora (géant + slalom).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS