Navigation

Légère baisse de l'activité de construction au 1er trimestre

Les carnets de commandes restent bien garnis cette année dans le secteur de la construction (archives). KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER sda-ats
Ce contenu a été publié le 21 février 2018 - 10:45
(Keystone-ATS)

L'activité dans le secteur de la construction a fléchi au premier trimestre 2018. L'indice de la branche établi par Credit Suisse et la SSE a reculé de 3 points en l'espace de trois mois, à 142 points. Il se replie de 2 points en variation annuelle.

La prévision des chiffres d'affaires corrigés des variations saisonnières dans le secteur principal de la construction est ainsi inférieure de 1,8% à celle du trimestre précédent, indiquent mercredi le numéro deux bancaire helvétique et l'association faîtière de la construction, la Société suisse des entrepreneurs (SSE).

Ce léger recul est imputable au génie civil (-2,9%), l'indice du bâtiment étant lui resté proche du niveau record du trimestre précédent (-0,8%). Principal moteur du dynamisme de l'activité du bâtiment, la construction de logements (-0,4%) devrait avoir progressivement épuisé son potentiel, notent Credit Suisse et la SSE.

Les récentes hausses des taux d'intérêt à moyen et long terme pourraient freiner quelque peu l'appétit des investisseurs sur le marché locatif, où l'offre est excédentaire au niveau régional. D'un autre côté, les entreprises du secteur principal de la construction peuvent envisager l'avenir proche avec confiance.

Bons carnets de commande

Les carnets de commandes restent en effet bien garnis sur tous les segments et devraient assurer des chiffres d'affaires "séduisants" cette année. En outre, le redressement de la conjoncture suisse soutient temporairement la demande sur le marché immobilier.

L'activité de construction a néanmoins été largement supérieure ces dernières années à la demande sur le marché des logements locatifs, mais aussi en partie sur les marchés immobiliers industriels et commerciaux. Des corrections sont ainsi attendues prochainement sur ces segments, relèvent encore les experts.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article