Navigation

L'écrivaine Anne Cuneo honorée par la France

Ce contenu a été publié le 05 mars 2013 - 18:31
(Keystone-ATS)

L'écrivaine vaudoise Anne Cuneo a été décorée par la France. L'ambassadeur Michel Duclos lui a remis mardi à Berne les insignes de Commandeur dans l'Ordre national du mérite. Cette distinction honore "la puissance créatrice d'une auteure qui fait rayonner la langue et la culture françaises".

Née à Paris en 1936 de parents émigrés italiens, arrivée en Suisse à Lausanne à l'âge de 11 ans, Anne Cuneo y apprend la langue et découvre les écrivains français. Son parcours personnel témoigne d'un courage, d'une combativité et d'une générosité qui forcent l'admiration, relève l'ambassade dans son communiqué.

Les très nombreux ouvrages publiés par Mme Cuneo - dont le dernier, "La Tempête des heures", vient de paraître aux éditions Campiche - composent une oeuvre à la fois ample et très diverse. Elle parcourt toute la gamme de l'écriture, de l'autobiographie au roman historique en passant par le roman policier.

L'écrivaine est aussi journaliste, femme de radio, de théâtre ou de télévision, scénariste, documentaliste, sans qu'il n'y ait jamais opposition entre toutes ces formes d'expression. Elle est l'auteure la plus lue de Suisse romande et ses oeuvres sont largement traduites en allemand et en d'autres langues. En 2008, la France avait déjà nommé Anne Cuneo Chevalier de l'ordre des arts et lettres.

Plusieurs personnalités suisses ont été distinguée de l'Ordre national du Mérite, mais au grade de chevalier ou d'officier. Rares sont les détenteurs du plus haut grade, celui de commandeur. Anne Cuneo et Yvette Jaggi, l'ancienne syndique de Lausanne et ancienne directrice de Pro Helvetia décorée le 21 février dernier, sont les seules à l'avoir reçu ces dix dernières années.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.