Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le commandant des forces armées de l'OTAN en Afghanistan, le général américain John Allen, fait l'objet d'une enquête, a indiqué mardi une source au sein de la Défense américaine. Il a envoyé des "messages inappropriés" à Paula Broadwell, la femme au coeur du scandale qui a entraîné la démission de David Petraeus.

Le général Petraeus, un ancien commandant des forces américaines en Irak et en Afghanistan qui dirigeait la CIA depuis septembre 2011, a remis vendredi sa démission à Barack Obama en invoquant une relation extraconjugale avec Paula Broadwell, co-auteur de sa biographie "All In" parue au début de l'année.

Selon un responsable de la Défense américaine qui a requis l'anonymat, le FBI a passé au crible entre 20000 et 30'000 pages de messages, en grande partie des courriels, que se sont échangés entre 2010 et 2012 John Allen et Jill Kelley.

Cette amie de la famille Petraeus avait saisi les enquêteurs du FBI se disant victime de harcèlement d'une femme via des courriels menaçants, entraînant l'ouverture d'une enquête qui a révélé au grand jour la liaison entre M. Petraeus et Mme Broadwell.

Mesure liée à Allen

"Nous sommes inquiets concernant des échanges inappropriés. Nous n'allons pas spéculer sur le contenu de ces documents", a dit le responsable américain.

Dans un communiqué transmis aux journalistes présents à bord d'un avion militaire américain faisant route vers l'Australie, le secrétaire d'Etat américain Leon Panetta indique avoir demandé à ce que la nomination de M. Allen au poste de commandant suprême des forces de l'OTAN en Europe soit reportée et avoir reçu le feu vert de Barack Obama en ce sens.

"Tant que l'enquête est en cours, le général Allen restera commandant" de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) en Afghanistan, un poste qu'il occupe depuis juillet 2011, a précisé M. Panetta.

M. Allen, qui se trouve actuellement à Washington et qui nie tout agissement illégal, devait initialement être confirmé par le Sénat jeudi dans ses nouvelles fonctions à la tête des forces de l'OTAN en Europe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS