Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La majorité des 59'065 exploitations agricoles suisses restent des entreprises familiales indépendantes. Elle recourent de plus en plus aux nouvelles technologies et près de la moitié d'entre elles diversifient leurs activités. La production biologique continue sa progression.

Dans 94% des cas, la direction de l'exploitation est assurée par un membre de la famille. Les chefs d'exploitation et les membres de leur famille accomplissent près de 85% du volume de travail, indique l'enquête complémentaire du Recensement des exploitations agricoles 2010, menée par l'Office fédéral de la statistique.

Les chefs d'exploitation et les membres de leur famille travaillent en moyenne 40 heures par semaine pour leur domaine agricole, auxquelles s'ajoutent 23 heures hebdomadaires en dehors de l'exploitation. Le volume total par semaine oscille entre 63 et 67 heures de travail.

Activités complémentaires

Afin de s'assurer un revenu complémentaire, 44,5% des exploitations consacrent une partie de leur travail à des activités de diversification. Par exemple, 12% d'entre elles sont actives dans la vente directe, 3,5% dans le domaine de l'hébergement et 2,2% dans la gastronomie. Les travaux forestiers (20,4%) ou le travail agricole pour d'autres exploitations (10,2%) sont aussi souvent cités.

Les nouvelles technologies se répandent de plus en plus dans l'agriculture. Dans la majorité des exploitations, la gestion se fait à l'aide d'un ordinateur (70%) et sur Internet (59%). Par ailleurs, 7,8% des exploitations possèdent des équipements pour produire des énergies renouvelables. Le chauffage au bois est utilisée par 47% d'entre elles.

Produits biologiques

En 2011, 220 exploitations agricoles se sont converties au biologique, soit au total 5618 exploitations, selon Bio Suisse. Les Grisons détiennent le record avec 54,5% d'exploitations biologiques. Les cantons romands sont à la traîne.

Le chiffre d'affaires du marché biologique a progressé de 4,2% à 1,738 milliard de francs. La Suisse a besoin d'encore plus d'exploitations biologiques pour répondre à la demande, a souligné Bio Suisse.

ATS