Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Treize colonies d'abeilles utilisées pour la recherche ont récemment été volées à la station de recherche Agroscope Liebefeld-Posieux. Le dommage s'élève à 2600 francs, mais c'est surtout la perte pour la recherche qui est élevée. Une plainte pénale a été déposée.
Sur un site proche de l'établissement pénitentiaire de Bellechasse, à Sugiez (FR), les chercheurs du Centre de recherches apicoles se sont retrouvés face à des cadres vides le 16 avril. Les voleurs ne se sont pas embarrassés des ruches et n'ont emporté que les abeilles.
La recherche consistait à trouver des traitements alternatifs pour les abeilles, explique le responsable de la communication Reto Burkhardt. Ce dernier rappelle que sans l'aide de l'homme les abeilles ne peuvent pas survivre.
Les essais en champs s'étendent sur des années. Un vol réduit à néant d'un coup le travail effectué pendant plusieurs années. Il n'est malheureusement pas possible de reconnaître une colonie. Pour la reine, c'est différent, mais les voleurs n'ont qu'à la changer, dit M. Burkhardt.
Le Centre de recherches apicoles est de l'avis que les pertes de colonies massives de l'hiver dernier ont poussé des apiculteurs à commettre un acte désespéré.
"Nous sommes les premiers à constater la détresse à laquelle sont confrontés les apiculteurs touchés. La façon de procéder semble indiquer qu'il devait s'agit de voleurs qui connaissent l'apiculture", indique pour sa part Peter Gallmann, le responsable du centre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS