Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Incapable de battre le Pérou dans le chaudron de la Bombonera, l'Argentine est au bord du gouffre dans le tour préliminaire de la Coupe du monde. Elle n'est, en effet, plus maîtresse de son destin.

Le risque de voir une Coupe du Monde en Russie sans Lionel Messi après ce triste 0-0 est bien réel: l'Argentine doit impérativement s'imposer mardi en l'Équateur, déjà éliminé, mais aussi prier pour des résultats favorables dans les autres rencontres pour au moins arracher le droit de disputer un barrage contre la Nouvelle-Zélande.

Les hommes de Jorge Sampaoli risquent même de dépendre d'un coup de pouce de leur plus grand rival, le Brésil, seule nation sud-américaine déjà qualifiée, qui recevra le Chili à Sao Paulo. Cette dernière journée promet des émotions fortes. Cinq équipes se tiennent en deux points, entre le Chili (3e/26) et le Paraguay (7e/24) qui garde un mince espoir de qualification grâce à son succès de jeudi (2-1) face à la Colombie (4e/26). L'Argentine ne pointe qu'en sixième position, avec le même nombre de points que le Pérou(25). Les quatre premiers de ce championnat seront directement qualifiés pour la Russie.

Lionel Messi a trouvé le poteau face au Pérou dans une rencontre qui a dévoilé toutes les limites du jeu collectif du finaliste de la dernière Coupe du monde. Intronisé en juin dernier, Jorge Sampaoli n'est pas encore parvenu à trouver la bonne alchimie comme il avait su le faire à la tête du Chili et dans une moindre mesure du FC Séville.

Ironie du sort, la dernière fois que l'Albiceleste a raté une Coupe du monde (celle de 1970, au Mexique), elle avait été condamnée par un match nul (2-2) face au Pérou, dans ce même stade de la Bombonera, l'antre du Boca Juniors.

L'Uruguay n'a également pas brillé lors de cette avant-dernière journée. Les Uruguayens ont dû se contenter d'un nul 0-0 au Vénézuéla. Ils leur suffiront toutefois d'un point mardi lors de la réception de la Bolivie pour se qualifier.

A la Paz, les Boliviens ont su exploiter l'avantage de jouer en altitude (3600 m) pour contraindre le Brésil au nul (0-0) dans une rencontre marquée par la blessure de Thiago Silva. Sorti à la 27e minute, le capitaine du PSG pourrait souffrir d'une déchirure musculaire à la cuisse droite.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS